Contacter la nature en ville

VISION

Les masques de rêve sont la douceur d’un imaginaire. En 2012, 2013, 2014 ils sont prétextes à mes pérégrinations dans la ville pour y repérer les massif de fleurs et les photographier. Suivre dans la ville les floraisons du printemps à l’automne est une expérience d’apprivoisement du territoire et une fabuleuse présence.

La dualité ville-campagne s’adoucit.

Le rêve du lien intime avec la ville prend consistance.