Se mettre en lien

L’AVANT BRAS, LE LIEN, LE TRAIT D’UNION

Ecouter

S’écouter écouter

A partir 1999 avec ce thème, je découvre que chaque partie du corps humain focalise, un langage et des préoccupations qui lui sont propre.
Le choix intuitif de certaines parties du corps cherche à dévoiler l’urgence d’un langage, d’un entrelacement de contraintes, de blocages, d’entraves, de plaisirs, de présence, d’absences, de sensations enfouis.
Dans mon travail, les matériaux et les techniques varient selon chaque thème.
Cette partie du corps, l’avant-bras a demandé une approche totalement différente du travail sur le pied.
D’autres types de matériaux et la remise en question des techniques utilisées jusque là.
Beaucoup de temps a été consacré à des recyclages techniques et à l’apprentissage de nouvelles technologies. Le sens de la recherche s’est focalisé sur le rapport à l’environnement humain et spatial. D’où découlent les préoccupations de communication, de signes, et de jeux.

Ce thème m’a emmené dans des voies insoupçonnées. Dans des domaines du vécu des humain que j’ignorais. Dans des espaces de moi-même que je continue à explorer. Nous vivons très souvent très loin de ce qui nous entoure comme dans un décor, nous croyons savoir ce que c’est et ne cherchons pas à nous y relier.